Utilisation efficiente de l’electricité

De l’utilisation de pommeaux de douche économiques au remplacement de votre pompe de chauffage, il existe de nombreuses façons d’économiser l’électricité à la maison pour réduire les coûts et les émissions de CO2. Économiser de l’électricité et de l’argent est une chose que vous pouvez faire partout, que ce soit dans la cuisine, la salle de bains, le bureau ou la chaufferie : dans presque tous les domaines domestiques, vous pouvez réduire votre consommation en modifiant votre comportement, en effectuant des ajustements techniques ou en remplaçant des appareils.

Pour les ménages privés, il est particulièrement intéressant d’utiliser l’électricité avec parcimonie, car son prix augmente. Et en réduisant les émissions de gaz à effet de serre, vous faites réellement quelque chose pour le climat.

1er conseil : Utiliser l’électricité photovoltaïque

Les regroupements dans le cadre de la consommation propre (RCP) ont pour grand avantage que le prix de l’électricité photovoltaïque produite sur place est moins élevé que celui de l’électricité issue du réseau, à condition cependant qu’elle soit effectivement consommée autant que possible par le RCP. Par conséquent, la consommation nécessaire doit, dans la mesure du possible, avoir lieu pendant les heures d’ensoleillement. Il est, par exemple, possible de prévoir de faire la lessive, la vaisselle et le chargement des appareils ou des véhicules électriques durant la journée. Le chauffage offre de grandes possibilités d’optimisation. Pour les pompes à chaleur, il est judicieux de recharger les accumulateurs de chaleur pendant la production d’électricité photovoltaïque. En présence de véhicules électriques, les stations de recharge avec batteries de stockage permettent d’augmenter encore nettement le taux de consommation propre de l’électricité photovoltaïque.

2e conseil : Optimiser la consommation d’électricité

En principe, on ne devrait consommer de l’électricité que lorsque cela s’avère réellement nécessaire. Cela s’applique, par exemple, à l’éclairage et au mode veille de nombreux appareils électroniques. La vigilance et l’utilisation de capteurs qui coupent automatiquement l’alimentation lorsqu’il n’y a pas utilisation peuvent éviter une consommation inutile sans pour autant altérer le confort.

3e conseil : classes d’énergie

Veillez lors de l’achat d’appareils électriques tels que des réfrigérateurs et des machines à laver, aux classes d’efficacité A à G. Renoncez aux appareils des classes G à A et achetez uniquement des appareils A+ à A+++.

Exemple : Si vous remplacez votre ancien réfrigérateur de classe d’efficacité énergétique B par un appareil de classe A+++, vous économiserez environ 160 kilogrammes de CO2 par an.

4e conseil : remplacer les ampoules à incandescence par des LED

L’éclairage représente environ 10 % de la consommation d’électricité d’un ménage. Si vous remplacez seulement cinq ampoules à incandescence de 60 watts par des ampoules LED de 11 watts, vous économiserez 200 kilowattheures par an.

5e conseil : électromobilité

Un véhicule électrique est particulièrement adapté aux travailleurs pendulaires. En moyenne, ces derniers parcourent 30 à 40 km par jour. Ces distances sont idéales pour un véhicule électrique. Avez-vous déjà mis en service une installation PV ? Mieux encore, grâce à l’optimisation intelligente de la consommation propre, vous pouvez contrôler la charge de votre véhicule afin qu’il ne soit alimenté que par de l’électricité photovoltaïque.

6e conseil : technique du bâtiment

Grâce à une surveillance constante de la technique de vos bâtiments (chauffage, climatisation, ventilation, pompes à chaleur, éclairage, traitement de l’eau, etc.) et à l’optimisation correspondante, vous pouvez économiser beaucoup d’énergie.

Exemple : Lorsqu’on installe une pompe à chaleur, on opte pour un système de chauffage efficient basé sur une source d’énergie renouvelable. L’énergie de chauffage est ainsi extraite de l’environnement et l’électricité consommée à cet effet est minime avec une pompe à chaleur parfaitement opérationnelle. En cas de dysfonctionnement de l’installation, par contre, la consommation électrique explose sans que cela ne se remarque.

Le compteur pour pompe à chaleur de NeoVac apporte la clarté. Il permet de surveiller en permanence l’efficience des pompes à chaleur, même via une application en ligne si on le souhaite. Gardez le contrôle de votre système de chauffage et vérifiez que l’énergie provient réellement de l’environnement et non de la prise électrique.